FESTIVAL PARIS L’ÉTÉ : MATHURIN BOLZE

Les 25 et 26 juillet 2017 à 21h30.
Durée : 1h15.
Jardin du Musée (entrée par la rue des Coutures Saint Gervais).

Réservation sur le site Festival Paris l’Été.

 

De Mathurin Bolze (compagnie MPTA)
Intermède musical de Sonia Wieder-Atherton

 

« LA CABANE AUX FENÊTRES »

« J’en ai marre de vivre à plat, dans ma cabane en bois, je vivrai en volume ». Tirée du Baron perché d’Italo Calvino, cette décision étrange devient la nouvelle règle du jeu pour Bachir, habitant de cette cabane aux fenêtres, qui invente une vie à la gravité moins pesante, moins présente. Un sol qui rebondit, un plancher à la verticale, une maison qui a basculé en entier, un lampadaire qui regarde à l’intérieur… : rien ne se trouve à sa place, tout est détourné, pour un quotidien à réinventer. La « morale » de la gravité en est bousculée…

Conception : Mathurin Bolze (compagnie MPTA) / Interprétation : Karim Messaoudi / Son : Jérôme Fèvre / Lumières : Christian Dubet / Scénographie : Goury / Régie son : Frédéric Marolleau / Régie plateau : Nicolas Julliand

 

« LA MARCHE »

La Marche convoque un climat plus qu’un paysage, ce n’est pas un travelling, c’est l’étude d’un mouvement sur place, un zoom, une introspection, un jeu avec l’espace-temps, une brèche poétique…
Mathurin Bolze reprend ici le fil de ses pérégrinations dans cette roue dont il n’a pas fait le tour. Il chemine au milieu des mots de Frédéric Gros au fil de son introduction à la Petite bibliothèque du marcheur, au son des Gnossiennes d’Erik Satie. Il déambule, semble flotter en déployant son temps, de flâneries en courses folles.

De et avec Mathurin Bolze (compagnie MPTA) / Son : Jérôme Fèvre / Lumières : Jeremie Cusenier / Régie lumières : Nicolas Julliand

La marche © Jean-Louis Fernandez.

 

Share Button